En tête UFC Que Choisir de l'Ardèche

Contacts Ardèche

Association Locale de l'Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir


Siège: Place de la Gare - 07200 AUBENAS - Tel : 04 75 39 20 44 - Email : contact@ardeche.ufcquechoisir.fr

Accueil > Information > Santé et Bien être :

Bibi fruits de Fizzy: Le bonbon à boire qui a tout faux

À l’heure où les autorités sanitaires recommandent une modération des apports en sucre, zoom sur le « bonbon à boire » Bibi fruits pas vraiment recommandable !


L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de rappeler aux différents États qu’une politique visant à réduire les apports en sucres dans leur population serait bienvenue. Une quantité inférieure à 10 % de la ration énergétique, soit environ 50 g de sucres est recommandée. Outre celui ajouté par le consommateur dans son café ou son yaourt, c’est surtout le sucre apporté par les sodas, sirops, boissons aromatisées et autres jus de fruits qui est visé par l’OMS. À ce sujet, une récente étude suisse parue dans le British Journal of Nutrition montre qu’enfants et adultes classent comme plus favorable à la santé une boisson contenant des fruits mais qu’ils peuvent facilement se laisser berner sur la quantité en présence.

Prenez Bibi fruits, cet étrange hybride entre boisson et bonbon du fabricant Fizzy. Malgré ce nom et la représentation de framboises, oranges et autres myrtilles sur l’emballage, le produit ne contient pas la moindre trace de fruits mais seulement de l’eau, du sucre, des arômes, un acidifiant et deux conservateurs. Ce qui fait quand même pas mal d’additifs pour une boisson qui se vante d’être « sans colorant » (ce sont les bouteilles qui sont colorées).

« Même pas désaltérant »

L’emballage, lui, est en forme de tout petit biberon en trois parties, ce qui facilite grandement la préhension par de minuscules mains de bébés. Il est surmonté d’une tétine de taille très réduite elle aussi, bien adaptée à une petite bouche. D’ailleurs, la boisson ne se boit pas mais se tète : faute de pression sur la tétine, rien ne sort. Bref, voilà un produit parfait pour habituer les enfants dès leur plus jeune âge à boire sucré. Et même très sucré puisqu’avec 11,2 g aux 100 ml, la boisson se situe au niveau des sodas les plus chargés en sucre. Bibi fruits est également le candidat idéal pour apprendre aux enfants à manger ou boire à longueur de journée puisque, grâce à sa tétine et au bouchon qui le recouvre, le liquide ne peut se renverser : on peut le remettre à la bouche à loisir. De quoi faire hurler les nutritionnistes qui se désolent de l’essor du grignotage et de la consommation en hausse des boissons sucrées. « L’eau est la seule boisson hydratante à donner aux enfants et le lait la seule boisson nourrissante, rappelle le docteur Marie-Laure Frelut, pédiatre spécialisée en nutrition. Ce produit est très sucré, son apport en calories n’est pas négligeable et il ne sera nullement désaltérant. En outre, sa présentation suggère qu’il est destiné aux enfants de moins de trois ans, il devrait donc respecter la réglementation particulière qui encadre les aliments destinés à cette tranche d’âge. »

Autre problème, celui de la santé dentaire. Son format adapté à une succion prolongée rend Bibi fruits potentiellement encore plus désastreux pour les dents que les autres boissons sucrées, qui font des ravages. « Un bonbon, tout le monde sait que c’est mauvais pour les dents, mais trop de gens ignorent que les boissons sont très délétères elles aussi, déplore le docteur Javotte Nancy, praticien hospitalier en odontologie pédiatrique à Bordeaux. Le fructose, souvent utilisé, est encore plus cariogène que le saccharose et l’acidité de ces boissons n’arrange rien. Cela n’empêche pas certains parents d’en donner à leurs bébés et j’ai soigné récemment des enfants de 18 mois avec dix dents cariées. On assiste à une dérive vraiment inquiétante. »



Source: Que Choisir en Ligne . Publié le: 20/04/2015
Fabienne Maleysson


Pied de page - UFC Que Choisir de l'Ardèche

Haut de page | Accueil | UFC Que Choisir de l'Ardèche | Mentions légales | Plan du site
Site de l'union fédérale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir - Association de consommateurs
Site de l'union régionale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir Rhône Alpes