En tête UFC Que Choisir de l'Ardèche

Contacts Ardèche

Association Locale de l'Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir


Siège: Place de la Gare - 07200 AUBENAS - Tel : 04 75 39 20 44 - Email : contact@ardeche.ufcquechoisir.fr

Accueil > Information > Environnement et Energie :

Panneaux photovoltaïques: De nouvelles alertes

Décidément, installer des panneaux photovoltaïques sur son toit n’est pas sans risques. Après les panneaux Scheuten, ceux de Solar Fabrik peuvent aussi provoquer un incendie. Et trois fabricants allemands alertent même sur un risque de décharge électrique mortelle.


À Que Choisir, on met en garde contre l’installation de panneaux photovoltaïques depuis un certain temps. Quand ils sont vendus par démarchage à domicile, c’est toujours à prix d’or et ils ne se rentabilisent jamais. De plus, l’intégration au bâti demande un vrai savoir-faire. Quand elle est mal réalisée, elle provoque des problèmes d’étanchéité et des infiltrations d’eau.

Mais il faut aussi compter avec de vrais dangers. Le fabricant néerlandais Scheuten a défrayé la chronique en 2012 avec ses boîtiers de connexion défectueux qui ont provoqué des incendies. Actuellement, c’est le fabricant allemand Solar Fabrik qui est sur la sellette, lui aussi pour des boîtiers de connexion qui peuvent s’enflammer et provoquer l’incendie du logement. « Dans les deux cas le risque provient de boîtiers défectueux, confirme Joël Mercy, le président du GPPEP, le groupement des particuliers producteurs d’électricité photovoltaïque. Notre spécialité française de l’intégration au bâti aggrave le problème. Quand les panneaux sont en surimposition de toiture, le boîtier peut brûler, ça s’arrête là. Mais quand l’arc électrique est en contact avec la charpente ou le bac d’étanchéité en plastique, tout prend feu. À partir du moment où le risque existe, il faut faire arrêter l’installation au plus vite. »

Au total, entre Scheuten et Solar Fabrik, environ 12 000 installations seraient concernées, selon le GPPEP. Les panneaux défectueux de Solar Fabrik ont été fabriqués en 2011 et 2012, il s’agit des séries Premium L, M, XM et S avec un numéro de série se terminant par 03.

Et comme si ce n’était pas suffisant, trois fabricants allemands signalent que leurs boîtes de jonction peuvent provoquer « une décharge électrique potentiellement mortelle ». Effrayante, l’annonce laisse Joël Mercy perplexe. « Nous n’avons aucune remontée d’informations sur ce type de problèmes en France, et surtout, un boîtier de jonction, c’est conçu pour être étanche, c’est très difficile à ouvrir. Je vois mal comment il pourrait y avoir contact. »

Le problème, c’est que trois fabricants allemands ont fourni des boîtiers aux couvercles défectueux. S’ils s’ouvrent, ils mettent les contacts électriques à nu. Le risque est donc bien réel. D’après nos informations, peu de panneaux de ce type auraient été posés en France. Les modules concernés sont des Aleo S_02, S_03 et S_73 mais ils ont été vendus sous plusieurs noms. En cas de doute, entrez la référence de vos panneaux sur le site http://www.as-abwicklung.de/fr/warning/modules-concernes/. Vous saurez ainsi si vos panneaux sont concernés. Si c’est le cas, contactez au plus vite votre installateur pour qu’il intervienne.



Source: Que Choisir en Ligne . Publié le: 15/06/2015
Élisabeth Chesnais


Pied de page - UFC Que Choisir de l'Ardèche

Haut de page | Accueil | UFC Que Choisir de l'Ardèche | Mentions légales | Plan du site
Site de l'union fédérale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir - Association de consommateurs
Site de l'union régionale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir Rhône Alpes