En tête UFC Que Choisir de l'Ardèche

Contacts Ardèche

Association Locale de l'Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir


Siège: Place de la Gare - 07200 AUBENAS - Tel : 04 75 39 20 44 - Email : contact@ardeche.ufcquechoisir.fr

Accueil > Information > Environnement et Energie :

Prime à la casse: Au tour des chaudières au fioul

Le ministère de l’Énergie annonce la mise en place d’une prime à la casse pour les chaudières au fioul de plus de 15 ans. De quoi inciter au renouvellement du parc. Mais de quoi aussi s’interroger sur la politique énergétique actuelle.


Après la prime à la casse pour les chaudières à gaz lancée en mars dernier, c’est au tour des chaudières au fioul de bénéficier d’une prime similaire, les montants des deux dispositifs étant d’ailleurs très semblables. D’ici début mai et pendant 5 ans, les possesseurs d’un appareil de plus de 15 ans pourront recevoir au minimum 100 euros pour l’achat d’une chaudière basse température et 250 euros pour une chaudière à condensation au fioul. Le prix d’achat de ce type d’équipement se situe entre 3 000 et 6 000 €.

Cette prime sera financée par les professionnels de la distribution du fioul qui ont adhéré au dispositif (une liste sera tenue à jour sur le site Internet du ministère de l’Énergie, a annoncé le ministre Éric Besson). Ils devront verser cette prime directement à leurs clients en une fois ou sous la forme d’un avoir sur trois livraisons de fioul maximum.

Quelque 4 millions de foyers (15 % des résidences principales) se chauffent au fioul domestique, ce coup de pouce représente donc une opportunité intéressante de renouveler sa chaudière pour un appareil plus performant et moins polluant. Mais un peu de recul permet, hélas, d’en atténuer très fortement la portée.

Rappelons d’abord qu’en 2010, le gouvernement n’a pas reconduit la prime à la cuve qui était versée aux ménages non imposables utilisant le fioul domestique. Cette prime de 200 € représentait pourtant une aide non négligeable pour les foyers aux revenus modestes. Autre reculade gouvernementale : les incitations fiscales accordées aux équipements et aux travaux qui permettent de réaliser des économies d’énergie. Le crédit d’impôts pour une chaudière à condensation est ainsi passé de 25  % (en 2009) à 13 % depuis le 1er janvier de cette année.

Mais surtout, cette prime à la casse sera noyée dans le torrent des augmentations des tarifs énergétiques. Fioul, gaz, électricité, essence… les hausses des prix vont devenir vertigineuses dans les mois et les années à venir. Le dernier rapport sur les tarifs de l’électricité remis il y a quelques jours au gouvernement ne dit pas autre chose (lire notre article).



Source: Que Choisir . Publié le: 25/04/2011
Franck Attia


Pied de page - UFC Que Choisir de l'Ardèche

Haut de page | Accueil | UFC Que Choisir de l'Ardèche | Mentions légales | Plan du site
Site de l'union fédérale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir - Association de consommateurs
Site de l'union régionale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir Rhône Alpes