En tête UFC Que Choisir de l'Ardèche

Contacts Ardèche

Association Locale de l'Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir


Siège: Place de la Gare - 07200 AUBENAS - Tel : 04 75 39 20 44 - Email : contact@ardeche.ufcquechoisir.fr

Accueil > Fiche conso pratique > Santé et Bien être :

Retour d'hospitalisation: Une aide pour les retraités

Les retraités présentant une perte d’autonomie momentanée (suite à un accident ou problème de santé) peuvent s’adresser à leur caisse d’assurance retraite pour obtenir une aide ponctuelle lors du retour à domicile après hospitalisation (ARDH).


Pour qui ?

L’aide est destinée aux retraités du régime général à titre principal ainsi qu’à leur conjoint (concubin, pacsé) sans ressources. ­L’équivalent existe pour les retraités d’autres régimes (MSA pour le secteur agricole, RSI pour les indépendants…). Ils doivent être autonomes et ne pas toucher d’aides telles que l’APA (allocation ­personnalisée d’autonomie), la PSD (prestation spécifique ­dépendance) ou l’ACTP (allocation compensatrice tierce personne).
À qui s’adresser ?

C’est en principe le service social de l’hôpital qui prévient la caisse de retraite concernée. Comme ce n’est pas toujours le cas, faute d’information sur ce dispositif ou faute d’assistantes sociales dans les cliniques et hôpitaux, vous pouvez en faire directement la demande auprès de votre caisse de retraite. En Île-de-France, l’assistante sociale de la caisse de retraite du régime général se rend à domicile dans les 48 heures suivant la fin d’hospitalisation. Dans les autres régions, l’évaluation des besoins est effectuée par un organisme extérieur et le délai peut varier.
Quelle aide ?

Il s’agit d’une aide à court terme : trois mois. Elle est à la fois financière (au maximum 1 800 € de dépenses sur présentation de factures) avec une participation du retraité (de 10 à 73 % selon ses revenus) et proposée sous forme de conseils et recommandations sur la nutrition, l’aménagement du logement, les adresses utiles… La personne qui se rend à domicile fait une évaluation globale des besoins : aide aux tâches ménagères (courses, entretien du linge…), portage de repas, aides techniques, petits travaux ­d’aménagement, téléassistance, aide au maintien du lien social, etc.
Quel suivi ?

Une nouvelle évaluation est faite au terme de ces trois mois. Soit le retraité a récupéré son autonomie et le dossier est clos ; soit il garde une légère perte d’autonomie (GIR 5 ou 6) et un plan d’action personnalisé est mis en place. Si la perte d’autonomie est plus sévère (GIR 1 à 4), il est dirigé vers les services du conseil général qui gèrent l’APA.



Source: Que Choisir en Ligne . Publié le: 23/08/2011
Micaëlla Moran


Pied de page - UFC Que Choisir de l'Ardèche

Haut de page | Accueil | UFC Que Choisir de l'Ardèche | Mentions légales | Plan du site
Site de l'union fédérale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir - Association de consommateurs
Site de l'union régionale des consommateurs Que Choisir: UFC Que Choisir Rhône Alpes